Reconnexion. 18

wordpress

Hossein Derakhshan, blogueur iranien, jeté en prison en 2008 parce qu’il bloguait, est sorti de prison mais l’Internet a changé entre-temps. Le web fait de liens et de discussions qu’il connaissait n’est plus. Il a été emprisonné pour quelque chose qui est mort – ou quasi. Enfermé pour rien alors ?

Le texte The Web We Have to Save circule depuis quelques jours sur l’Internet, dans les médias sociaux ou non. C’est une curiosité. Tout en constatant ce qui a été perdu, Hossein Derakhshan dit clairement qu’il est encore temps. Il ne veut pas que nous soyons happés par le Stream des réseaux sociaux. Après tout, le Stream, c’est le présent éternel, sans mémoire, sans passé, sans histoire, donc sans futur autre qu’un éternel présent.

J’ai connu ce web là, avec le blog de Mascottus à propos de Second Life. Avant cela j’ai suivi la campagne pour le Traité constitutionnel européen sur les blogs, et notamment Publius. S’il y avait eu Twitter en 2005, les débats auraient ils été les mêmes ? Comment un professeur inconnu jusque là, Etienne Chouard aurait il pu développer ses idées ? Le débat aurait il duré un journée, avec un tweet de Nadine Morano multi-retweeté et moqué, avec une réponse de Maître Eolas tout aussi multi-retweetée ? Il y aurait eu quelques hashtags pour et contre le Traité, vites noyés parmi des hashtags à la gloire de Crazy Frog (2005 !) et puis c’est tout ?

Avec Mascottus, je faisais des revues de blogs, trouvais des infos, je bloguais… et puis est arrivé Twitter et sa formidable facilité à partager des liens. Twitter a sonné la fin d’une façon de bloguer, pour moi en tout cas. Le sous-titre de ce blog « Quand j’ai besoin de plus de 140 caractères. » montre bien que mon écosystème d’informations dépend maintenant de Twitter.

Alors j’ai envie de tenter une petite expérience pour quelques jours. Je vais revenir « à l’ancienne ». J’arrête de partager des liens autres que ceux de ce blog sur les réseaux sociaux. Je vais continuer à lire, tout de même; mais sans la possibilité de retweeter et d’interagir, je ne sais pas combien de temps je vais tenir. Je m’autorise aussi à envoyer des messages privés / direct messages. Peut-être que cela va me permettre de revenir un peu aux mails ? Je n’en sais rien. Peut-être que cela va me permettre de retrouver certaines choses, d’apprendre un peu sur moi et ma relation à l’online. On n’en sait jamais assez ;-)

Bref, voilà, c’est parti. Je ne partage plus rien en public (Twitter / Instagram / Facebook, donc) en dehors de ce blog pendant quelques jours (je vais continuer de bosser tout de même, hein, ça ne concerne que le perso ;)). Il est possible de vous abonner à la newsletter de ce blog, comme ça vous recevrez par mail les billets, au maximum une fois par jour. Je tweeterai peut-être les articles sur Twitter mais cela peut varier. Et pour le reste, advienne que pourra ;-)

Vous pourriez aussi aimer

18 thoughts on “Reconnexion.

  1. Pingback: Revue de news ← Philippe Couzon

  2. Reply Jihaisse Juil 22,2015 15 h 27 min

    Si l’envie te prends de regarder encore plus loin tu peux regarder ce qu’est le mouvement indieweb.

    Il existe pas mal de plugins pour WordPress.

    On pourra en reparler si tu veux.

  3. Pingback: Comment j’ai aidé à tuer les blogs… | Pierre-Olivier Carles

  4. Pingback: Les blogs ont gagné… ← Philippe Couzon

  5. Pingback: Ne plus être tweetos. #reboot ← Philippe Couzon

  6. Reply Cyrille Gandolfo Juil 28,2015 15 h 17 min

    Mon premier réflexe a été de commencer à t’envoyer un petit tweet pour souligner ton intéressante démarche. Mais je ne l’ai pas fait pour ne pas te tenter de rompre ce pacte que tu viens de passer avec toi-même !

    J’apprécie cette initiative et je pense qu’il est bon, fréquemment, de déconnecter pour retrouver « les vraies choses ». Les réseaux sociaux, c’est bien, mais on n’est pas si mal sans non plus !

    PS: j’ai programmé un tweet le 29/07/2015 à 10h10 relayant cet article et dans lequel je te cite. N’en tiens pas rigueur ;)

  7. Reply Philippe Juil 28,2015 16 h 28 min

    @Cyrille: Je réponds encore aux tweets en DM et comme tu as pu le voir dans ma TL il reste encore des tweets :) Mais c’est vrai que ça me change énormément d’être sur ce rythme. Je devrais en apprendre un peu :) Merci de me soutenir en tout cas ! Et pour le tweet programmé, je ne t’en tiens pas rigueur :p

  8. Reply Régis EDART Juil 29,2015 10 h 44 min

    Bonjour

    Tu avais déjà fait une petit diète de Twitter l’année dernière me semble-t-il, et l’idée d’en revenir aux bases, c’est-à-dire à ce qui fait sens, le contenu, l’échange d’informations et d’idées, te ressemble bien.

    J’ai été également interpellé par le texte The Web We Have to Save
    Hossein Derakhshan a raison de dire qu’il est encore temps car, à mon avis, ce qui pose problème c’est davantage l’usage que nous faisons des réseaux sociaux que les RS en tant que tels.
    Twitter, par exemple, pour peu que l’on soit un peu sélectif, est une formidable mine d’informations, qui souvent pointe sur des blogs ou des pages de contenus de sites. Comment aurais-je découvert l’article de Hossein Derakhshan sans Twitter par exemple ? Sans doute jamais.
    Qu’est-ce qui me donne envie d’ouvrir un blog « pour quand j’ai besoin de plus de 140 signes » sinon que l’un et l’autre sont complémentaires.

    Je vais essayer comme ça, on verra bien également.

    A bientôt :)

  9. Reply Philippe Juil 29,2015 11 h 14 min

    @Régis: J’adore ton message, just do it ! Et donne moi l’adresse :)

  10. Pingback: Que se passe-t-il quand on arrête de tweeter après une semaine ? ← Philippe Couzon

  11. Pingback: #JeudiConfession Twitter, backbone de mon identité actuelle. ← Philippe Couzon

  12. Pingback: J’ai discuté avec Sherlock Holmes ← Philippe Couzon

  13. Pingback: Twitter est un outil conversationnel, pas le monde en 4D. ← Philippe Couzon

  14. Pingback: Sans Twitter, deux semaines après. ← Philippe Couzon

  15. Pingback: Bloguer oui, mais quand ? ← Philippe Couzon

  16. Pingback: Tuer @pcouzon ? ← Philippe Couzon

  17. Pingback: Trois semaines sans tweeter. ← Philippe Couzon

  18. Pingback: Quatre semaine sans tweeter (ou presque) ← Philippe Couzon

Leave a Reply