De 2016 à 2017…

Deux mille seize est une mauvaise année pour le climat, avec notamment des nouvelles comme :

Heureusement, finalement, les Etats-Unis et, surtout, la Chine ont ratifié l’accord de Paris sur le climat. Mais ça urge. Clairement.

Autre espoir, l’Homme n’a jamais autant coopéré et l’humanité n’a jamais été aussi peu violente qu’actuellement (en même temps, on part de loin…).

glace

L’année 2016 a aussi été une année charnière à mon petit niveau. Je suis maintenant toulousain et j’ai rejoint une entreprise comme salarié, pour une durée indéterminée. J’ai lancé différent projets (je pense à Toulousnap, par exemple et je suis heureux que mon compère Vincent soit maintenant au Journal Toulousain). Je me suis investi dans différentes associations mais sans doute pas assez fort. Je regrette que Socialmixcity Toulouse soit en stand by par exemple, comme d’autres projets.

Dans les bonnes nouvelles, Twitlse, ces déjeuners mensuels mis en place avec Oriane, Anouk et Franck continuent depuis juin 2014 et se renouvellent sans cesse :-)

Il y aura eu plein de bons moments avec les copains des agences Anouk Déqué ou Aestetype et de super expériences à l’ISCPA, l’ISEG, LDNR. Il y aura eu plein de rencontres et si je ne me suis pas beaucoup investi à Etincelle ou à la Trade School il y a là des groupes d’humains modestes et géniaux :-)

Mais j’ai encore beaucoup à apprendre, sur le travail en équipe comme sur le travail en freelance, sur mon boulot de Community Manager, sur la manière de mieux transmettre mes connaissances et d’en acquérir d’autres. Et, maintenant, que je suis à peu près installé en Occitanie Pyrénées Méditerranée, je veux aussi découvrir la région, voire un peu plus.

J’ai toujours eu comme frein aux voyages la dépense calorique qu’ils engendrent. Prendre une voiture, un avion ou même le train n’est pas neutre. Ce n’est pas tout à fait un hasard si je travaille maintenant sur du covoiturage local ;-)

Jusqu’à maintenant, je m’en suis peu occupé, préférant limiter les déplacements. La lecture, le Net et Netflix permettent de voyager de manière plus soft.

Ayant diminué mon bilan carbone en devenant végan (la consommation de viande est le facteur n°1 du réchauffement climatique), je commence à me préoccuper du transport.

D’après ce que j’ai compris, il existe en gros deux types de compensation carbone pour les particuliers :

Les deux actions sont sans doute nécessaires et complémentaires et, en 2017, je vais sans doute utiliser les deux.

Andorre

2017 s’annonce comme une année pleine de projets, de changements, d’enjeux… pour plein de monde ! Mon premier semestre va être notamment occupé par TEDxToulouse, alors à tous, une belle et bonne année, qu’elle vaille le coup d’être partagée !

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply