« Mais alors on ne fait pas qu’y travailler ? » 1

Non, évidemment qu’on ne fait pas que travailler à Etincelle Coworking. Etincelle est un espace de coworking, mais le nom ne dit pas l’essentiel : c’est une communauté. Aucune des personnes qui travaille à Etincelle n’a fondamentalement besoin d’une connexion Interne ou d’une chaise (même si elles sont géniales 😉). Nous en avons chez nous. Par contre, nous avons tous besoin de partager, de voir d’autres personnes travailler… ou d’aller boire le meilleure café du continent.

La communauté

Je ne sais pas exactement comment cela a commencé. Cela s’est construit avec le temps. Cela a peut-être commencé avec un problème et la façon que Sébastien Hordeaux a eu de le gérer. Je répète souvent cette anecdote : les premiers mois d’Etincelle, il n’y avait pas de code pour entrer dans les locaux. Sébastien ouvrait donc à l’interphone et attendait que chaque coworkeur ait franchi une cours et les 2 étages par les escaliers. Et quand on arrivait, Sébastien nous accueillait toujours avec le sourire, la première fois comme la 47ème, à 8h ou à 17h. Forcément, ça crée des liens, une reconnaissance. Les choses se sont automatisées depuis, Sébastien n’est plus seul, mais cette bienveillance est restée.

Je me souviens aussi de ce jour où je suis parti voir un important prospect, seul sur mon vélo pliable. Personne ne savait qui j’allais voir mais tous savaient que c’était important pour moi, que je m’étais défoncé sur la présentation qu’ils n’avaient pas vu. Et toutes les personnes présentes m’ont encouragé. Finalement l’appel d’offre a été remporté par d’autres mais j’y ai gagné sans doute quelque chose de plus important.

 

La culture

Une communauté se reconnait à sa culture et Etincelle en a une. Je ne parlerai que de l’espace Wilson, que je connais. La culture d’Etincelle, ce sont des soirées régulières, une manière de prendre l’apéro, ou, le jeudi, d’aller chercher des pizzas et de profiter du temps d’attente pour partager une bouteille d’un bon vin. Ce sont aussi des sorties, dans les Pyrénées ou ailleurs, été comme hiver, des footings, des échanges. Des départs et des retours qui se fêtent.

Ce sont aussi des entreprises ou des individus qui se mettent à collaborer ensemble, parce que c’est plus simple quand on partage le même bureau.

Tout n’est pas seulement lancé par l’équipe d’Etincelle Coworking. Les initiatives viennent aussi des coworkers. L’entreprenariat fait partie des valeurs que porte Sébastien… parfois à coup de marteau lorsqu’il s’agit de faire tomber des murs ;-)

Le lieu

Etincelle est un lieu protéiforme. Sébastien le fait évoluer en permanence pour mieux répondre aux attentes des utilisateurs, qu’ils louent des salles, des bureaux ou coworkent. La qualité passe par énormément de détails : l’intranet, Slack, les cabines téléphoniques qui permettent aussi de travailler de manière isolée, le Café, les salons, les cuisines… Je n’ai encore jamais vu quelqu’un bosser autant que Sébastien.

 

Alors, est-ce qu’un espace de coworking est seulement là pour travailler ? Indéniablement, non. C’est de l’humain avant d’être des bureaux. Ce sont des échanges, des confidences, des rires, des danses, des doutes, des encouragements, des conseils, des histoires personnelles et professionnelles. C’est une communauté. C’est une famille. On va, on vient. Les nombreux événements qu’Etincelle héberge permettent constamment un apport de nouveauté, d’oxygène. Et parfois le retour de coworkers… comme Lành Granier qui vient exposer à Etincelle à partir de la semaine prochaine. Elle fut une des premières coworkeuses, il y a 3 ans.

Non, on ne fait pas que réinventer le travail dans un espace de coworking. On réinvente aussi la vie qui va avec.

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “« Mais alors on ne fait pas qu’y travailler ? »

  1. Reply Marion Richard Jan 6,2018 14 h 51 min

    Pour être coworkeuse également à Etincelle Toulouse-Wilson, je me reconnais pleinement dans le témoignage partagé dans ton post. Travailler seule, n’a pas toujours été difficile, j’aime ma solitude la plupart du temps, mais Etincelle a changé ma vie professionnelle. J’y ai rencontré les personnes et les opportunités marquantes des 3 dernières années. Amicalement, c’est un lieu fantastique d’échanges, de confidences, de rencontres et d’entraide.
    Tu commences ton article par le café et c’est pleinement justifié par la qualité exceptionnelle proposé par Carlos de Finnca. Il y a un monde entre le café de spécialité et les autres, il y a aussi un monde entre un espace de coworking lambda et Etincelle.

Leave a Reply