Up ! 1

Je n’ai pas beaucoup écrit l’année passée alors que, auparavant, sur certaines périodes, je pouvais bloguer tous les jours. 2012 fut pour moi l’année où j’ai touché certaines limites, notamment au niveau physique : on doit se reposer (et écouter les personnes qui nous le conseillent !), dormir, prendre soin de soi et donc s’alimenter correctement, faire de l’exercice… Nous n’avons qu’un seul corps !

2013 fut donc une année importante de remises en questions et, surtout, de transition. J’ai abandonné certains espoirs qui ne dépendaient pas de moi (best ever sagesse !), suis reparti sur un rythme de vie soutenable, durable.

On ne le dit pas assez, corps et esprit sont liés. La tête ne peut pas fonctionner correctement si le corps n’est pas pris en compte. Il faut s’aérer dans tous les sens du terme si on veut garder sa créativité, ne pas s’enfermer, justement.

J’avais une entorse, marcher était devenu difficile… mais lorsqu’on travaille devant des écrans, il est facile de ne pas y accorder d’importance. J’ai fini par m’en préoccuper. Finalement, avec le recul que je commence à prendre, cela aura été une bonne alerte.

Je me suis imposé quelques challenges. J’ai échoué, réessayé, puis réussi. Graduellement, en quelques mois, je suis passé de courtes distances, que je parcourais difficilement, à des distances un peu plus grandes. J’ai marché seul, en groupe (merci à mes compagnons de route!), ai randonné. Je suis encore loin des différents projets que j’ai mais j’y chemine tranquillement, à mon rythme.

J’ai modifié – et continue encore, à mesure que j’apprends – mon alimentation. Finie la nourriture industrielle, vivent les fruits et les légumes… surtout les fruits ! L’alimentation est primordiale : pour les projets qu’on mène, l’énergie qu’on peut y consacrer, l’état d’esprit qu’on peut avoir.

J’ai dormi, aussi. J’ai cru pouvoir, un temps, travailler de jour comme de nuit, dormir par séquences. C’était une erreur. Je devais prendre des excitants pour pouvoir être réveillé rapidement, ma santé en a pris un sacré « coût ». Si on ne respecte pas son rythme, sa physiologie, on est presque sûr de se prendre une porte. Dormir est la chose la plus simple à faire mais parfois la plus compliquée à réaliser. Maintenant, je suis persuadé que c’est un des moments les plus importants de notre équilibre.

Dormir, manger, faire de l’exercice et donc respirer… Cela ressemble beaucoup au premier niveau de la pyramide de Maslow. Pris par le travail, je n’y prêtais plus attention, cela m’a rattrapé.

2014 s’ouvre, pour moi, avec une dynamique bien différente des dernières années. Des projets, des envies – réalisables – sont là et/où se dessinent. Je ne peux que vous souhaiter une santé qui progresse parce que c’est essentiel pour réaliser vos projets !

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “Up !

  1. Pingback: On va faire de 2016 une bonne année ! ← Philippe Couzon

Leave a Reply