7 jours sans poster sur Twitter 1

J’écris de moins en moins sur ce blog, alors que sur Twitter j’approche tranquillement des 78 000 tweets. Pourtant, je continue de promouvoir les blogs. Mais, mon blog principal, c’est mon compte Twitter. Il n’y a pas que moi qui le dit : c’est aussi implicite lorsque je suis invité à des événements comme blogueur.

Invitation aestetype

Twitter serait il alors un blog comme un autre ? Ce n’est plus du micro-blog ou un live-blog ? On peut, grâce aux tweets et l’aide de quelques outils, arriver à dépasser les 140 caractères de Twitter. Par exemple, Jade Le Maître a fait un « storify de la conférence réseaux sociaux et événementiel« . On est bien au delà des 140 caractères et le contenu est divers. Mais on peut aussi utiliser les propriétés de Twitter pour live-tweeter avec une seule URL, comme j’ai pu le faire avec la conférence de Bernard Stiegler sur le travail et l’emploi. Bien sûr, il manque tout ce que j’ai pu retweeter mais il y a là tout mon live-tweet.

Lorsque j’ai compris l’intérêt de Twitter, il y a quelques années, je me suis quasi arrêté de bloguer (à l’époque, c’était sous le nom de Mascottus Phlox). Les rares fois où je n’ai pas tweeté, c’est parce que je n’avais

¤ pas de réseau ;

¤ pas de batterie ;

¤ des discussions passionnantes hors-ligne.

(cochez la case inutile).

Pour commencer le dernier mois de l’année, je m’impose, alors que j’ai du réseau et plus d’électricité qu’il ne m’en faut, de ne pas tweeter sur mon compte. Je ne suis pas coupé de Twitter cependant, l’utilisant pour différents clients ou d’autres comptes. Je veux voir ce que cela modifiera dans mon comportement, si j’utiliserai plus d’autres canaux d’expression – Instagram, Swarm, ce blog – ou d’autres outils pour la veille, la curation. A suivre… Ne vous étonnez pas si vous voyez d’autres billets ici cette semaine… et que je ne publie rien sur Twitter  ;-)

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “7 jours sans poster sur Twitter

  1. Pingback: Quatre semaines sans tweeter (ou presque) ← Philippe Couzon

Leave a Reply