Le hashtag est-il le nouveau smiley ? 6

J’utilise Twitter. C’est un moyen de micro-bloguer, d’exprimer et partager sa pensée rapidement, de donner ou relayer des liens, de bonnes informations, de discuter, aussi.

Twitter nécessite d’écrire en 140 caractères. C’est court. Si on veut écrire plus long, il suffit de rédiger un billet sur un blog, comme je fais ici. Dans la plupart des cas, les 140 caractères sont largement suffisants pour donner une idée, une émotion, pointer une photo.

Comme pour les textos, on utilise des émoticônes pour exprimer une expression faciale, un sentiment. Ce ne sont pas des signes nouveaux. Les smileys ne sont pas nouveaux dans l’écriture : le télégraphe les utilisait au XIXème siècle et l’Internet a commencé à en faire usage dès 1982, bien avant la naissance même du web. (source)

Mais, avec Twitter, est apparue le hashtag. Le hash, c’est le signe # et le tag, c’est la même chose qu’on trouve sur les murs des rues, c’est un marqueur. Twitter, donc, a fait du hashtag un marqueur contextuel. Il crée de la valeur ajoutée à une information en créant des liens sémantiques. Il crée la possibilité de classer l’information, les idées en fonction de ces tags. Par exemple, ce matin, j’ai tweeté :

A voir les tweets du matin : un BarCamp, comme la réputation, se construit dans la durée et est un processus ;-) #eReputationCamp2

Cela rend plus intelligible le tweet en le contextualisant et cela donne, aussi, accès à une recherche par mots clés. Par un simple mot clé, juste avec avec # devant, on économise de nombreux caractères. Pas besoin d’écrire « dans le cadre du barcamp sur l’eReputation qui a lieu aujourd’hui » , il suffit d’écrire « #eReputationCamp2 » .

Là où je me dis que la pratique du hashtag change des choses, c’est que je l’utilise de plus en plus pour des messages privés (mail, SMS, DM, IM, etc.), avec des personnes dont je sais qu’elles connaissent Twitter. Même pour mes propres notes, il n’est pas rare qu’après un paragraphe, je mette un tag. #exemple

Le hashtag permet une nouvelle façon d’écrire. C’est du smiley et de l’hyperlien réunis. Ceux qui ne s’y mettent pas maintenant risquent d’avoir du mal à suivre, plus tard, lorsque ça évoluera encore #lol

Vous pourriez aussi aimer

6 thoughts on “Le hashtag est-il le nouveau smiley ?

  1. Reply ya-graphic Sep 18,2010 15 h 23 min

    C’est devenu une culture, un langage (codé), vous voilà en train de « parler de tweet » ! :-)

  2. Reply Le_ian Sep 18,2010 21 h 00 min

    C’est vrai que j’aimerai pouvoir utiliser le hashtag dans mes mails, MSN voir même oral, mais je sais bien que la personne qui va recevoir ne comprendra pas le sens… Un jour peut être ? :)

  3. Pingback: Tweets that mention Le hashtag est-il le nouveau smiley ? « Philippe Couzon -- Topsy.com

  4. Reply Deiss Jérôme Sep 19,2010 8 h 01 min

    #merci pour cet article Philippe, je me demande après, comment le hashtag va influencer le Web, le seo par exemple, notamment avec le développement de Google instant, qui va donner « du » « des » résultat(s) dans les pages profondes d’un site. Ce qui veut dire que la Home page ne sera plus la page la plus visité du site ? Cette fameuse page dont on a écrit tant d’articles et de livre dessus :-)

    Dans Gmail Google utilise le hashtag avec la fonction « label », je me pose juste la question sur son évolution je suis persuadé de son utilisation massive, mais que va être le hashtag2 ? Quelles améliorations peut-on apporter ?

    Bien à toi :-)

  5. Reply Philippe Couzon Sep 19,2010 8 h 17 min

    Il me semble que Google va déjà dans les pages profondes. L’entrée par la home n’existe plus vraiment, si ?

    Les labels des mails : oui, tu as raison, ce sont aussi des tags, comme les listes sur Twitter (cf http://philippe-couzon.com/2009/11/08/twitter-en-fait-les-listes-sont-des-tags-et-une-zone-de-commentaires/ ).

    Quelles améliorations apportées ? Un peu de science fiction : je suis en train de parler, un programme analyse mes paroles en temps réel, extrait une base documentaire à partir de cela (des liens, des vidéos, des articles), et les faits apparaitre en réalité augmentée autour de moi (donc accessible seulement à certains), ou envoie cette veille sur les outils intelligents dans un rayon de x mètres autour de moi, comme un flux, où chacun peut cliquer pour avoir accès aux ressources….

    Bon, c’est le matin, je vais me resservir un café, mes neurones chauffent ;-)

  6. Reply Deiss Jérôme Sep 19,2010 8 h 22 min

    Je n’ai pas de stats suffisante pour savoir si l’utilisateur de google clic sur la Home dans les résultats ou si il descend dans les pages profondes lol excellent pour la réalité augmentée :-) attention on va te hashtag #PCouzonoulesfreresbogdanov :-)

Leave a Reply