De la salade de fruits à la conversation.

conversationMercredi dernier, les  enfants que j’encadrais avaient une activité cuisine au programme. Pour changer du traditionnel gâteau au yaourt, j’avais décidé de faire une salade de fruits.

Je fus surpris du résultat, des changements opérés. Bien sûr, le plat n’est pas le même mais c’est le processus qui m’intéresse là.

Pour un gâteau, les enfants sont autour du saladier, chacun se relaie pour casser les œufs, mélanger la pâte, etc.. Chacun agit à tour de rôle et la préparation est rythmée de joyeux « à moi! à moi! ».

Pour la salade de fruits, chaque enfant est occupé, chacun épluche, coupe consciencieusement et avec application ses fruits. Les tâches sont réparties. L’ambiance est vraiment différente de celle de la préparation d’un gâteau.

Mais c’est au moment du gouter que le changement m’a semblé le plus important. Dans le cas du gâteau, il y a très peu de commentaires. Hors du « c’est bon« , les échanges sont limités. Ce qui a été mélangé n’est plus visible : oeufs, farine, beurre, etc. ont été transformé. Mais, avec la salade de fruits, ce qui été découpé, épluché, préparé, est toujours là. Les enfants, tout naturellement, ont donc reparlé de ce qu’ils avaient fait « qui est-ce qui a découpé la poire? il reste de la peau! » « les morceaux d’ananas sont trop gros » « l’orange est vraiment bien coupée » , etc. Chacun pouvait voir que la salade était le résultat du travail de tous.

Je ne dis pas que la préparation d’une salade de fruits est plus ou moins bien que celle d’un gâteau, elle est juste différente, donne des comportements différents et, pour ce qui m’intéresse ici, génère de la conversation.

Ceci dit, cette observation de la salade de fruits me semble assez emblématique du travail en équipe, du travail possible pour un groupe, quel qu’il soit. Alors vive les conversations et les salades de fruits… parce que, en plus, c’est bon ;-)

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply