Des mails. Des tonnes. 1

J’ai passé la journée à traiter des mails. Traiter. Pas lire. Traiter. Parce que certains mails sont des tâches à faire, plus ou moins complexes. Plus que moins. Mais lire, aussi, beaucoup. Entre notifications, veille, curation à faire. Les mails génèrent des actions qui ne sont pas forcément des mails. Sur Facebook, Twitter, Mastodon. Ailleurs.

Les mails sont trop protéiformes pour être vraiment pratiques. C’est pour cela que le format de Twitter est intéressant. Avec ces 140 caractères, il limite les informations et donc les possibilités d’actions. Elles sont nécessairement plus réduites, donc plus accessibles. Les DM illimités furent un premier coup de canif au format. A 500 caractères, Mastodon retrouve en partie les travers du mail s’il est utilisé comme Réseau Social d’Entreprise. Heureusement, pour l’instant, sur Mastodon, pour le moment on a surtout des conversations, des tips, des fictions, de la cuisine.

Dans la liste des messages du jour, il y avait des réponses à apprendre à VITA. La conversation est encore loin d’être fluide avec elle mais elle progresse. C’est pratique d’automatiser des réponses comme on peut le faire avec des tâches, que ce soit avec IFTTT ou Zapier. C’est un gain de temps. Mais cela ne libère rien. Cela permet seulement d’effectuer d’autres tâches, plus intéressantes puisqu’elles ne peuvent pas être automatisées.

Avec les chabots qu’on peut développer pour Messenger, avec ce qu’on peut lier sur nos boîtes mail grâce à Zapier, je me dis qu’une partie des tâches effectuées grâce aux mails pourra bientôt être mieux automatisée, de manière industrielle. Un développeur avait déjà automatisé toutes les tâches qui lui prenaient plus de 90 secondes, il y a quelques années.

Scripts et réponses peuvent continuer de tourner tant que les services existent. Il est possible d’alimenter les chatbots par des flux RSS, de créer des flux à partir de différentes sources. Pour le moment, il faut encore une intervention humaine. Jusqu’à quand ?

Un jour viendra où des bots répondront à nos mails. On se rendra alors compte que c’était vraiment une tâche inutile pour les humains…

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “Des mails. Des tonnes.

  1. Reply PASCALE BEGAT Avr 27,2017 12 h 07 min

    Merci pour cette belle analyse ! J’adooore !

Leave a Reply