L’Humain d’abord 1

Je n’ai pas été manifester. D’ailleurs, toi non plus. Le résultat du premier tour n’a pas été un choc. Il était attendu. Le candidat du Parti socialiste n’a pas dit qu’il se retirait.

Puisqu’on en parle, le PS se met enfin à faire campagne, pour le second tour. C’aurait pu être une bonne idée qu’il le fasse quand son candidat était encore en lice. C’est un peu tard là.

Beaucoup d’Insoumis n’iront pas voté le 7 mai prochain. Emmanuel Macron a promis d’alléger fortement le code du travail, d’uniformiser les retraites. Quand on est ouvrier, employé, on sait que les « réformes » ne sont pas toujours synonymes de progrès social.

Mais, en face, il y a une candidate qui veut supprimer le droit du sol, ce truc qui fait qu’on est Français quand on nait français. Le Pen s’attaque directement aux enfants.

Avec elle, la Justice serait plus policière, donc moins juste. Les personnes innocentes auraient moins de possibilité de se défendre. Philippe Poutou l’a dit : «Quand on est convoqué par la police, on n’a pas d’immunité ouvrière». Alors imagine s’il y a moins de juges ? Si les sanctions sont automatiques ?

Une religion, l’Islam, serait combattue. Le parallèle que Le Pen a pu faire, en la justifiant, avec la persécution des Protestants par Richelieu est parlant. Cela devrait nous révolter. La liberté de conscience, de religion, de la manifester, fait partie de nos droits fondamentaux depuis des siècles.

Il y a, pour moi, une différence claire entre les deux candidats. Avec Emmanuel Macron nous demeurerons dans un système démocratique avec des règles définies. Avec Marine Le Pen, nous serons dans autre chose, avec des citoyens qui seront exclus, poursuivis.

Je ne sais pas ce que seront la France, l’Europe, dans 5 ans. Mais il y a deux chemins à prendre le 7 mai, avec des conséquences bien différentes.

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “L’Humain d’abord

  1. Reply PASCALE BEGAT Avr 27,2017 12 h 09 min

    Je n’aurais pas su si bien dire…

Leave a Reply