Coworking : une question d’argent ? 1

Hier, c’était le deuxième MeetfridayLyon. Nous avons déjeuné dans un restaurant qui porte bien son nom, le Bon Temps. Les discussions étaient vives, passionnées, intéressantes et se sont poursuivies bien au delà de 14 heure.

Après l’ouverture de la Cantine de Rennes en début de semaine, alors que Dijon est en bonne voie pour se doter d’une autre, un des échanges a inévitablement porté sur le coworking à Lyon. Il n’existe pas, actuellement, de solution satisfaisante. Pourquoi ? Bonne question ! Lyon est une trop petite ville ? Lyon est la deux ou troisième ville en France, la région Rhône-Alpes est riche, elle a des clusters, un certain nombre de grosses boîtes informatiques, de belles aventures sur le Net… alors ? Je ne sais pas. Mais, pour moi, ce n’est pas une question d’argent.

A Vienne, à quelques kilomètres au sud, nous sommes quelques uns, gérants, indépendants, à réfléchir à un système d’espace commun qui réponde à nos besoins. Nous avançons de manière pragmatique, avec nos moyens. C’est d’abord une histoire entre personnes.

Bien sûr, la nécessité de financement du lieu existe. Mais c’est d’abord son utilité, pour les quelques uns que nous sommes, qui est importante. J’ai un peu de mal à voir pourquoi, à Lyon, cela ne pourrait pas être de même.

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “Coworking : une question d’argent ?

  1. Pingback: Tweets that mention Coworking : une question d’argent ? « Philippe Couzon -- Topsy.com

Leave a Reply