Ce que les médias sociaux changent.

Hier soir, je participas à un Café des Entreprenants, sur le thème du commerce et du Net. C’était un évènement majeur sur le territoire puisqu’une majorité des agences étaient présentes. Certaines étaient sur les réseaux, d’autres non.

Il reste sans doute encore à évangéliser. Combien de fois ai-je entendu qu’il fallait du temps pour établir une stratégie sur les réseaux et que c’était un handicap ? Or, c’est juste comme cela que fonctionnent les réseaux. C’est accepté dans le monde carboné mais pas dans le monde digital pour une raison que j’ignore encore.

  • Oui, il faut du temps pour établir une présence en ligne.
  • Oui, il faut du temps pour échanger, dialoguer avec les uns et les autres. Mais, est-ce grave ? N’est-ce pas de là que naissent les idées, les améliorations, les rencontres ? N’est-ce pas en écoutant que l’on peut savoir ce que des clients ou prospects peuvent vouloir de nous ?

Il me semble, à un moment, avoir perçu une différence majeure entre « un site » et une démarche sur les réseaux, lorsque nous avons parlé de la vente :

  • Sur un site marchand, on place un produit et on attend que le chaland arrive dessus (on peut l’attirer avec de la publicité, par le référencement dans la recherche Google, mais ça reste le même modèle que celui de la télévision, celui du « temps de cerveau disponible ») ;
  • En utilisant les médias sociaux, par contre, le produit peut s’animer d’une vie propre et aller à l’encontre de son public ses acheteurs. Les gens sont actifs par rapport à lui. Ils peuvent le recommander (et l’on connait la force de la recommandation), ou non. Mais on se rapproche plus d’un modèle horizontal, et plus vertical.

Le pire, dans tout cela, c’est que les médias sociaux démontrent tous les jours qu’ils fonctionnent. Donc, ouvrir une boutique sur le Net et ne pas engager la conversation via les médias sociaux, c’est ne pas se donner l’opportunité de vendre. Les médias sociaux ne sont pas des idées romantiques développées par quelques rêveurs. C’est, au contraire, très pragmatique. Et, à mon humble avis, beaucoup plus sain, pour la société, qu’un modèle fait seulement de messages publicitaires télévisés.

« You may say I’m a dreamer,
But I’m not the only one
I hope some day you’ll join us
And the world will live as one »
– John Lennon , Imagine

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply