« Surfer », quelle drôle d’idée ? 1

Je me demande pourquoi on utilise le mot « surfer » pour désigner la navigation sur le Net, le parcours de liens en liens. J’ai plus en tête l’image d’une ballade de liane en liane que celle d’un surf.

Georges de la jungle

Une page web, c’est statique. On surfe sur des vagues.

Les conversations, les flux, sont des vagues. Des idées sont des vagues. Pas une URL.

Ce verbe, surfer, est pourtant là depuis le début du web.

Mais il me semble que c’est seulement maintenant qu’il prend son sens. Que Google ait lancé un système de « waves » l’année passée n’est pas un hasard, dans cette optique.

On surfe sur des conversations, sur des discussions, elles sont mouvantes.

Le surfeur de 2010 n’est pas tout à fait celui de 97. Aujourd’hui, c’est une partie du web qui est dynamique. En 97, on ne surfait pas sur des groupes de discussion, on s’y abonnait. Les BBS étaient en dehors du Net.

Ce que je veux dire : avant, on surfait virtuellement mais maintenant le surf virtuel devient réalité ;-)

Bon, je ferais bien de reprendre un café et de travailler un peu ;-)

Bonne journée !

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “« Surfer », quelle drôle d’idée ?

  1. Pingback: Tweets that mention « Surfer », quelle drôle d’idée ? « Philippe Couzon -- Topsy.com

Leave a Reply