29 avril : #ConsoCamp à Vienne. 2

Je ne sais pas si vous êtes déjà venu à Vienne. Ce qui m’a frappé les premières années où j’étais là, ce qui me frappe encore et toujours, c’est l’architecture. Ou l’absence d’architecture diront certains. Pour voir les richesses des demeures, il faut ouvrir les portes, aller au delà des passages, aller dans les cours.

Cela s’explique en partie. Lorsqu’il a fallu agrandir les rues pour laisser passer des carrosses ou charrettes toujours plus grandes, le fronton a été rogné, mais pas les cours médiévales ou Renaissance.

Bref, ce qu’il est important de noter, c’est que, pour les entreprises de Vienne, c’est un peu la même chose. Elles ne sont pas forcément visibles au premier regard. Pourtant, elles sont là, industrieuses.

Et des entrepreneurs du marketing, de la communication et du design ont commencé de réfléchir aux moyens de se donner plus de visibilité. Ensemble on va plus loin, comme on dit ;-)

Bref, j’ai intégré récemment ce groupement… et depuis nous réfléchissons à des barcamps :p Qu’est-ce que vous voulez, j’aime ça, les barcamps. Ce foisonnement d’idées, ces rencontres, ces découvertes…

Un barcamp est une non-conférence. C’est un lieu où tout le monde participe un peu, par ses idées, ses coups de main. Il n’y a pas de spectateur, seulement des acteurs.

Pour cette première expérience en pays viennois, nous avons décidé de faire un ConsoCamp, c’est à dire un barcamp sur la consommation, les consommateurs. Ce qui m’intéresse, personnellement, c’est ce qui fait qu’à un moment donné on devient consommateur. Pourquoi on va choisir telle marque, tel produit,  à tel moment, sur la recommandation de qui. Mais, du coup, aussi, ce qui arrive après, après l’acte d’achat. Que se passe-t-il si on n’est pas satisfait, qu’on veut faire une remarque, ou qu’on est très satisfait et qu’on veut le dire (ça existe !) ?

Les inscriptions sont maintenant ouvertes. Je suis curieux de savoir qui viendra, j’ai hâte de savoir de quoi nous allons parler.

Les usages évoluent. On utilise le Net, pour acheter des biens matériels ou virtuels, les mobiles, on fait attention plus attention à l’environnement, les conditionnements évoluent, les emballages inutiles devraient disparaitre, le modèle de consommation où l’on part au supermarché en voiture a du plomb dans l’aile.. Et les consommateurs ont la parole.

La consommation intéresse tout le monde, nous avons tous un avis dessus. Je me dis donc que cela peut donner des échanges, des paroles très intéressantes :-)

Vous venez ? :-)

Vous pourriez aussi aimer

2 thoughts on “29 avril : #ConsoCamp à Vienne.

  1. Reply Philippe Couzon Mar 18,2010 20 h 21 min

    Il semble que le message ait été envoyé trop rapidement, dommage ;-)

Leave a Reply