Des listes Twitter.

Les listes, sur Twitter, ont 8 jours. Je serais tenté de dire « seulement 8 jours » mais, dans la réalité, c’est énorme. Les listes entrent maintenant dans l’âge de raison. Si on comparait à l’âge humain, une journée sur Twitter équivaudrait donc grosso modo à une année humaine. C’est dû au nombre d’utilisateurs et à la viralité de la plateforme: les expériences sont multiples, diverses, et se cumulent.

J’ai suivi de manière quasi continue les 3 premiers jours:

  • Schématiquement, il me semble que, le premier jour, on a eu la découverte, les expérimentations, les premières listes diffusées à grandes échelles. Les listes reprenaient des catégories: « news », « entrepreneurs », « tech », « musique », etc.
  • Le deuxième jour, les premières dérapages et le remède: l’apparition de listes aux noms de mauvais gout, de listes où on préfère ne pas apparaître et la diffusion de l’information selon laquelle on disparait d’une liste si on bloque le créateur de celle-ci.
  • Le 3ème jour, et les jours suivants: baisse du buzz autour des listes, l’assimilation par la « communauté Twitter » étant faite. C’est alors au tour des applis – viewers, widgets, sites web – de se saisir de la nouveauté, d’intégrer les listes dans leurs modèles.

Hier, il y avait l’important rendez-vous du Follow Friday. Les listes allaient elles mettre fin à ce rituel twittesque des recommandations? Si j’en juge d’après ma time line et l’absence de « Follow Friday » ou « #FF » dans les trending topics de Twitter au moment où j’écris ces lignes, le rituel a décru en intensité. Il ne s’agit que d’une intuition, je n’ai pas regardé de metrics.

Cependant, il y a eu des #FF. Je pense qu’ils doivent évoluer en intégrant les listes, tout simplement. Hier, j’ai ainsi twitté:

#FF: Liste: @PierreTran/blogueurs | API: @big_ben_clock | Gazouilleur: @robert_vinet

@sophiemaheo parla de « #ff augmenté » et se prononça pour.

Les listes influent les usages qui existent mais en créent aussi de nouveaux: elles permettent de faire de la veille, de présenter des annuaires, de recommander des spécialistes de tel ou tel sujet… ou tout simplement offrir une sélection de gazouilleurs qui disent bonjour ;-)

Ce matin, je me suis amusé à faire tout autre chose: transformer ma page Twitter en élément de mon réseau social. J’ai, pour cela, créé plusieurs listes:

  • La liste des personnes qui m’ont retwitté en octobre. Cela inclue des personnes qui me followent mais, aussi, des personnes qui ont retwitté ceux-ci en gardant ma mention, ou qui ont trouvé des twitts par la recherche. Cela permet de voir les personnes qu’on touche.
  • La liste des personnes que j’ai retwitté en octobre. Je n’ai pris que le premier niveau, ce sont donc a priori de bonnes sources à suivre, en tout cas pour moi ;-)
  • La liste des personnes avec qui j’ai échangé quelques mots en octobre, publiquement. C’est un peu mon salon, donc, avec une partie des personnes qui me sont proches.
  • Les listes et de l’ensemble de mes followers. C’est au pluriel car les listes ne peuvent pas avoir plus de 500 membres. Donc, 500 d’un côté, et 165 de l’autre. Cela va me permettre d’écouter les tweets de ceux qui me suivent, sans avoir à les suivre.

Si je dis que ces listes permettent de faire de ma page Twitter l’élément de mon réseau social, c’est parce qu’il s’agit de listes sociales, obtenues avec différents critères, mais qui ne catégorisent pas des expertisent particulières. Elles parlent simplement de mon écosystème. Les avoir en publique permet donc à une personne qui ne me connait pas de savoir quel est mon univers, comme lorsqu’on regarde qui on follow, ou qu’on regarde les listes dans lesquelles se trouvent des personnes pour savoir comment elles sont définies.

Et vous, quels usages avez vous des listes, maintenant que nous avons un peu de recul, que 8 jours se sont écoulés? ;-)

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply