Véganisme et éthique

Avant l’éthique, il me semble, il y a une réalité : les humains peuvent être vegans. Mieux : quand ils le sont et qu’ils mangent suffisamment cela à des effets positifs sur leur santé, leurs performances physiques, et le climat. Mais, de mon point de vue, l’éthique ne servirait à rien si nous mourrions au bout de quelques jours.

Donc il est possible d’être végan. Mais, en plus, il est souhaitable d’être vegan pour sa santé, pour le climat, la biodiversité, pour la santé des animaux non humains mais aussi éviter la souffrance humaine dans les abattoirs. S’attaquer à la consommation de produits animaux, c’est aussi s’attaquer au virilisme, déconstruire des mythes.

Et je n’ai toujours pas parlé d’éthique, juste de faits. Alors, l’éthique ? C’est juste essayer de faire le meilleur choix pour réduire la souffrance dans le monde. That’s it. Et ça ne devrait pas être extraordinaire.

Leave a Reply

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.