Ce n’est pas le travail qui est nomade, ce sont les gens.

Ce n'est pas le travail qui est nomade, ce sont les gens.
Petite réflexion en regardant les parcours des coworkeurs d’Etincelle : professionnellement variés, « atypiques ». Les gens ont voyagé : Russie, Isère, Reims, Monaco, Milan, Stuttgart, Berlin, Paris, etc. Certains travaillent avec d’autres continents, se déplacent pour des réunions, d’autres ont pour projet de s’installer sur un autre fuseau horaire. Je n’avais pas regardé jusqu’à maintenant d’où ...