Ce que les 100 premiers kilomètres autour du monde m’ont appris.

The Beautiful Walk

J’ai commencé The Beautiful Walk il y a 12 jours. Voici ce que j’ai appris.

  • J’ai dépassé beaucoup de personnes durant les 100 premiers kilomètres. La grande majorité n’allait ni plus vite, ni moins vite que moi. Ils étaient simplement arrêtés. Comme dit François Gensac, « deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche. »
  • Sur une marche qui doit durer entre 10 et 20 ans, l’important est de toujours marcher, même un peu, tous les jours.
  • Séquencer son trajet en étape est important et permet de se dépasser. Cela incite à aller plus loin sur des temps courts.
  • Les gratifications répétées – à travers la gamification – permettent de valider des étapes, grandes ou petites.
  • Il y a des gens qui nous dépassent, qu’on ne rattrapera jamais, d’autres qu’on double, qu’on ne reverra pas. L’important est de vivre l’aventure à son rythme.

Sur ce, je vous laisse, il ne me reste que quelques kilomètres avant la forêt de Nogentel, je vais essayer de l’atteindre aujourd’hui ;-)

Etape du jour

Leave a Reply