Claquements de portes #EELV

Les portes claques chez Europe Écologie Les Verts et je trouve ça une bonne chose. Ça peut aider à clarifier le débat. A quelques mois du rendez-vous le plus important du XXIème siècle pour les humains, la COP 21, cela permet aussi de voir que, pour les écolos, le stress s’installe. Ce que nous voyons chez EELV, nous le verrons aussi au niveau des chefs d’Etat. Il y a des intérêts importants en jeu.

Mais revenons à EELV. La question est de savoir si EELV peut participer et donc être solidaire avec un gouvernement socialiste. Franchement, en matière d’environnement- puisqu’on demande aux écolos de s’occuper de ça- comment pourraient ils être solidaires de ce que dit et fait le ministre de l’agriculture actuel ? Le ministère soutient la façon de faire d’une industrie polluante, cancérigène, premier facteur d’émissions de gaz à effet de serre. Chez Ruquier, Stéphane Le Foll, face à Aymeric Carron, avait même soutenu la déforestation en Amazonie comme moteur de la croissance européenne ! Et on fait quoi quand il n’y a plus d’Amazonie ? On va sur la deuxième Terre ? Dîtes nous où elle est, vite ! Le projet écolo envisage une agriculture différente et on sait que ce qu’on mange est important. L’agriculture n’est pas juste une question économique pour les agriculteurs.

Évidemment, ce débat existe parce qu’il est peu probable que Hollande propose le poste de ministre de l’agriculture à une ou à un membre d’EELV.

A la COP 21, les mêmes lobbies industriels essaieront de faire plier les gouvernements du monde. L’existence même de leurs États sera en jeu.

Alors, en attendant, les portes claquent chez Europe Écologie Les Verts et je trouve ça une bonne chose. Ce que je ne comprends pas, c’est que ça ne claque pas aileurs, comme si les enjeux du monde qui vient ne provoquaient aucun stress.

Leave a Reply