L’ubérisation des salades de tomates est en route !

Tomates

On en est là. Dans le coin, il y a un traiteur qui vend 12€ le kilo de salade de tomates. Ce sont des tomates coupées. A côté, il y a des primeurs qui vendent bien moins cher des tomates entières. Je me dis qu’il suffirait que quelqu’un vende un couteau, ou même que des consommateurs se mettent à manger des tomates sans les couper, pour foutre en l’air le marché du traiteur.

Bien sûr, il pourra porter plainte contre le marchand de couteau, pour concurrence déloyale, essayer de faire interdire son activité. Il pourra demander une compensation financière si des personnes mangent des tomates sans les couper. Mais l’ubérisation des salades de tomates ne devrait pas tarder à commencer.

Et puis, après ou en même temps, on assistera à l’ubérisation des salades de pastèques. Parce que 14€ le kilo de pastèque coupée en dés, cela risque aussi d’attirer des services, ou des pratiques, qui veulent augmenter le pouvoir d’achat…

Photo : Pixabay.

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply