Trois choses apprises ces derniers jours.

tomates

Trois leçons que j’ai apprises en juin :

1. Le meilleur moyen d’obtenir quelque chose est de le demander.

Ça a l’air bête mais c’est une chose que nous n’intégrons pas forcément. Education, retenue, peu importent les raisons, il arrive qu’on hésite à demander un service. Pourtant, les gens sont bienveillants mais ne lisent pas dans les pensées :)

2. Quelle que soit la tâche, nous la faisons dans le temps imparti.

A condition que ce temps soit réaliste, évidemment. Mais nous nous débrouillons sinon pour faire « au mieux », « au plus vite », pour trouver des raccourcis, des choses qui font gagner du temps. Si le temps est trop long, alors nous l’utilisons tout de même, en faisant d’autres choses au milieu. Et s’il n’y a pas de dead line alors c’est le pire des cas. Il est donc important de se fixer des temps de fin. Souvent le travail en équipe aide à cela.

3. Les plantations ont besoin d’eau.

Oui, je sais, cela parait évident. Pourtant, l’année passée j’ai réussi à ne pas arroser mon jardin de tout l’été. J’ai seulement arrosé en septembre tant il pleuvait et je ne me suis pas posé la question de la gestion l’eau. Cette année, ce n’est pas du tout la même configuration et me voilà contraint d’arroser petit à petit. Il y a une telle différence entre les plantes arrosées et celles non-arrosées que je me pose plein de questions sur la validité de la permaculture en période de sécheresse. Pour le moment, je n’ai pas de solution en accord avec la permaculture.

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply