Aurons nous honte dans quelques années ?

Bactrocera oleae

Ce matin, sur France Inter, Alain Baraton parlait de la maladie de l’olivier. Une simple mouche décime la production d’olives en Italie, en Franche, en plantant des œufs dans les olives.

Habituellement, le froid de l’hiver régule la population de cette mouche mais l’hiver sur le pourtour nord de la Méditerranée est très doux. C’est donc le changement climatique la cause numéro 1 de ce désastre oléicole et nous n’en sommes qu’au début. Les assurances, les Etats ne pourront bientôt plus payer.

Traiter seulement le symptôme en essayant de tuer les mouches ne résout en rien le problème initial : c’est l’activité humaine actuelle qui modifie le climat. Je me demande si, d’ici quelque années, nous n’aurons pas honte, individuellement et collectivement de n’avoir rien fait, ou pas assez face à cela.

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply