L’échec européen

Drapeau européen

Choc, hier. L’abstention est majoritaire en Europe. Les jeunes de moins de 35 ans se sont encore plus majoritairement abstenus en France.

Des Partis qui souhaitent arrêter la construction européenne, qui prônent la préférence nationale, entrent massivement au Parlement européen et pourraient constituer deux groupes ! Un autour de UKIP, un autour du Front national. Rappelons que pour constituer un groupe il faut 25 députés avec 7 nationalités différentes. On peut supposer qu’ils ne feront pas grand chose.

Je ne sais pas si les Européens rejettent la politique européenne actuelle mais, du coup, ce sont les mêmes acteurs qui sont reconduits. Le PPE devra former une coalition avec le PSE pour avoir une majorité au Parlement.

Les principaux Partis du Parlement se sont mis d’accord pour que le Président de la Commission soit issu des résultats de l’élection parlementaire. Il est donc logique que ce soit Jean-Claude Junker, le candidat du PPE, qui en soit le nouveau Président. Je ne vois pas comment quelqu’un d’autre pourrait avoir une majorité. Ce qui m’inquiète, c’est que lors du débat eurovision du 15 mai il a clairement dit qu’il ne fallait rien changer au fonctionnement de l’Europe.

La seule bonne surprise de la soirée, d’hier, au milieu de tous les commentaires franco-français, fut d’entendre Ska Keller, la leader écologiste.

Les Verts européens ont perdu deux ou trois sièges mais résistent clairement mieux que le PSU ou le PPE face aux partis « euro-sceptiques » ou europhobes.

Et maintenant ?

Il y a des leçons à tirer de l’échec d’hier. Le manque d’intérêt pour l’élection était flagrant. Cela fut renforcé par une très courte campagne électorale, du matériel de vote reçu, ou pas, très tardivement, des affiches absentes des lieux officiels, des bulletins pas distribués… et un débat quasi désincarné.

Je ne suis pas un politique mais j’ai un blog. Nous, blogueurs, n’avons pas plus joué notre rôle d’animation du débat public que les journalistes. Lors du référendum de 2005, le blog Publius avait permis un débat intense, de même qu’Etienne Chouard. Il y avait de la passion pour cette chose publique qu’est l’Europe. Les billets sur les blogs étaient nombreux. En 2014, rien. Le dernier article de Publius date du 25 avril 2011. Naïvement, je me dis que nous, blogueurs, avons maintenant 5 ans pour reparler d’Europe et qu’il vaut mieux commencer dès que possible.

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply