Faits d’hiver : Philippe, 72 ans, puis madame X, 94 ans, jetés dehors…

Philippe, d’abord, 72 ans. Son prénom, forcément, m’interpelle. Je n’ai aucun mal à m’imaginer lui. Après avoir été soigné d’ une infection pulmonaire et une plaie à la jambe, il est remis à la rue, à Toulon, sans ses vêtements, dans la chemise de l’hôpital, le 31 décembre. Il n’a pas de domicile alors les ambulanciers l’ont laissé là. (source)

Et X, une personne de 94 ans qui a été mis dans un taxi par la maison de retraite de Chaville où elle vivait. Elle n’avait pas payé son loyer et donc la maison s’en est débarrassée. Le taxi a emmené cette dame à l’hôpital de Châteaudun. (source)

Les deux situations sont scandaleuses. Les deux personnes ont été prises en charge, lui par l’évêché qui lui a trouvé un logement, elle par l’hôpital puis son fils. Les deux évènements ont eu lieu en moins d’une semaine, mais espérons que ce ne seront que des exceptions, pas une tendance…

Si on travaille, si on crée de la richesse, si on cotise, c’est justement pour ne jamais avoir à nous retrouver dans la rue, nus. Ça ne devrait jamais arriver. Pourtant, nous ne sommes assurés de rien. Peut-être que nous avons tort de compter sur l’Etat ou des administrations pour résoudre la crise du logement, ou la question des retraites.

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Reply