Pourquoi si peu d’auto-écoles sur Facebook ? 4

Petite balade, hier, et passage devant une des auto-écoles. De retour chez moi, je vérifie : aucune à Vienne n’est présente sur Facebook.

En fait, très peu d’auto-écoles y sont. Parfois, on trouve un groupe, parfois une Page, plus souvent un profil mais je n’ai pas trouvé de vraie stratégie. Sur le web, les auto-écoles ont seulement un site plaquette, avec les tarifs, les options possibles. Pour moi, c’est une vraie surprise.

Pour la France, les 14-24 ans représentent 40,3% de la population sur Facebook, soit presque 9,1 millions de personnes, d’après CheckFacebook aujourd’hui. Les 14-24 ans, ce ne sont pas justement qui passent le BSR (Brevet de Sécurité Routière, pour conduire une mobylette ou un scooter) ou le permis de conduire ? Si. Alors, pourquoi les auto-écoles ne sont elles pas là où les jeunes sont ?

Une réponse possible serait qu’on ne surfe pas lorsqu’on conduit. Pas faux. Mais, les auto-écoles ont été dans les premières à utiliser le multimédia dans leur apprentissage : CD puis sites en ligne pour réviser le code de la route.

Facebook offre des outils qui vont dans le sens du social learning :

  • Les questions ;
  • La possibilité de partager des images ou vidéos et donc de jouer/appendre.

Le passage du BSR et du permis de conduire restent parmi les grands évènements qu’on fête (avec modération, bien sûr ;)). Pourquoi alors ne retrouve-t-on pas cela sur Facebook ?  Pour moi, c’est un mystère. Si vous avez une réponse, je suis preneur.

Vous pourriez aussi aimer

4 thoughts on “Pourquoi si peu d’auto-écoles sur Facebook ?

  1. Reply Dr.Nova Juin 13,2011 23 h 29 min

    Parce que les auto-écoles marchent généralement très bien, d’ailleur il faut pas se rater (surtout en Rhône-Alpes) parce que les délaies pour repasser le permis après un échec son assez conséquents, et je sais de quoi je parle.

    Lorsque j’ai proposé mes services à mon auto-école, on m’a répondu un truc du style: « T’es bien gentil, mais on s’en sort déjà pas avec tout le boulot qu’on a alors t’imagines si on se retrouve avec des vagues d’inscriptions… »

    Donc pour répondre en une courte phrase. Ils n’ont pas d’intérêt à investir dans le web dans l’état actuel du marché.

  2. Reply Philippe Couzon Juin 16,2011 14 h 39 min

    Merci pour ton retour. Les files d’attente sont effectivement longues. Mais le social learning ne serait pas aussi un moyen d’aider à l’apprentissage ?…

  3. Reply Guillaume Fév 12,2012 11 h 05 min

    Bonjour Philippe,

    Je fais le même constat que toi à Dijon, mais j’ai la chance d’accompagner une auto-école sur le web. L’équipe de direction est dynamique et souhaite être proche de ses élèves aussi bien pour le côté e-learning que pour le côté communication.

    Je te laisse lire mon article à ce sujet
    http://www.socializ.fr/ligne-de-conduite-mise-sur-la-proximite-avec-ses-clients-a-laide-des-reseaux-sociaux/

    Au plaisir de te lire

  4. Reply Philippe Couzon Fév 12,2012 20 h 33 min

    Bonjour Guillaume,

    Ah, tu es l’expérience inverse de nous alors :)

    Un peu publicitaire encore la page Facebook mais ça commence à être sympa :) Il va y avoir des quiz code de la route sur Facebook ? :)

    Bonne chance pour cet accompagnement ! :)

Leave a Reply