Putain, 20 ans ! 3

Serge Gainsbourg s’est éteint il y a 20 ans et je m’en souviens encore. C’était durant mon premier stage BAFA (pour être animateur en centre de vacances).

Un stage BAFA – ou BAFD (pour les directeurs) -, c’est un peu du team building. On est coupé du monde, entre nous. A l’époque  – 1991 -, pas de smartphones comme aujourd’hui.

Je faisais partie d’une commission chargée d’écouter la radio et, tous les matins, de retransmettre les informations, sous une forme ou une autre. Pas de sketch ce jour là. J’étais ému et ne savais pas comment la nouvelle serait prise. Cette sombre information ne cadrait pas trop à ma bonne humeur habituelle. J’ai été très laconique, ai dit que l’information était vraie, et ai demandé un temps de silence. Je ne voyais pas ce que nous pouvions faire d’autre. Nous avions tous 17 ans, et je crois que c’est l’un des premiers, si ce n’est le premier, grands artistes, en en ayant conscience, que l’on voyait disparaitre.

Vingt ans plus tard… Je fais encore de l’animation. Cette semaine, c’est pour faire du ski avec des jeunes. Parce que c’est fun, qu’on se marre… et que j’adore quand, à force de patience, quelqu’un réussit à skier :-)

Cette semaine de stage, en 1991, cette toute petite semaine de stage a été déterminante pour tout ce que j’ai pu faire depuis. Je me souviens encore de ce qui m’a été dit sur la gestion des groupes, sur la construction de temps d’animation… On avait réalisé des animations de fous, avec les moyens que nous avions, sérieusement, et nous avions beaucoup appris.

Quel rôle le décès de Serge Gainsbourg a joué dans cette semaine ? Je ne sais pas. Mais, ce jour là, il y avait une certaine gravité et, parce que nous avons partagé une même peine, cela nous a aussi permis de former un groupe. Comme leçon de team building, évidemment, autre chose aurait été tout aussi bien…

Quand on me demande si je ne crains pas de parler en public, je crois que cette annonce du décès m’a fortement vacciné même si, avant, lycéen, j’avais déjà eu à prendre la parole devant de larges auditoires.

Aujourd’hui, ça fait 20 ans. Vingt ans d’animation socio-culturelle (avec beaucoup de coupures dedans, tout de même, et beaucoup pour du loisirs), et 20 ans que le troubadour Gainsbourg n’est plus. Les deux sont liés pour moi, dans ce souvenir. Il s’est cramé, Gainsbar, mais il a aussi dit beaucoup sur la vie.

Vous pourriez aussi aimer

3 thoughts on “Putain, 20 ans !

  1. Reply Pierre-Olivier Carles Mar 2,2011 7 h 11 min

    Très jolie note, Philippe… Bravo !

  2. Reply Ericdessins Mar 2,2011 10 h 56 min

    Très beau billet, Philippe !
    Ça vaut bien celui que Gainsbarre avait brûlé en direct à la télé !
    Le parallèle entre le stage Bafa et ta vie professionnelle me plait beaucoup.
    La semaine intense du stage théorique Bafa, en dehors des infos basiques et des outils d’animation (sécurité, chansons, jeux…) est un condensé de notre future vie.

    J’y ai appris les pédagogies nouvelles, le développement physique, physiologique et psychologique d’un être humain, à parler en public, à travailler en groupe, etc.
    C’était en 1984, et cela faisait 5 mois que je m’ennuyais sur les bancs de l’École Normale d’Instituteurs de Seine-et-Marne, à Melun.
    J’ai plus appris en 8 jours de Bafa qu’en trois ans d’Éducation Nationale !
    Et après être moi aussi devenu animateur (Centres de loisirs, de vacances, MJC, centres socio-culturels, villages de vacances…) pendant 10 ans, j’anime maintenant des colloques, conférences et séminaires avec mes petits dessins en direct.
    « Animer », c’est donner une âme, donner la vie.
    Alors, lorsqu’un Community Manager se demande s’il doit être d’abord un technicien ou d’abord un animateur, devinez ce que je pense !
    Nos outils de com sont de merveilleux outils. À nous de les utiliser pour créer des liens, éduquer, partager, amuser, créer.
    Serge Gainsbourg aurait certainement aimé ce monde.
    Il aurait pu aussi être un peu moins pressé de le quitter…

  3. Reply Philippe Couzon Mar 5,2011 18 h 25 min

    @Pierre-Olivier: Merci :-)

    @Eric: Merci beaucoup pour ton témoignage !
    Ce que tu dis sur l’Education nationale en est presque désespérant, cependant… d’autant que nombre de formateurs sont issus eux-mêmes de l’Education nationale ! Quant à l’Education nouvelle, elle bientôt fêter son siècle… Comme dirait Vinvin, « on lâche rien » ;-)
    Tout à fait d’accord avec toi sur la problématique technicien / animateur. La technique s’apprend toujours, de toute façon.

Leave a Reply