#networking : les 7 choses que j’ai appris à #leweb 6

Le Web 10

C’était ma première édition au Web, physiquement. En dehors du contenu des conférences, c’est une expérience de networking sans commune mesure, à laquelle il faut un minimum se préparer.

Il y a deux mois, j’étais au webdeux.connect. Cela m’a sans aucun doute fourni une bonne introduction au Web : un très grand merci à Jean-François Ruiz et Pierre-Olivier Carles pour m’avoir incité à aller à la rencontre des autres :-)

Voici les conseils, je crois, que je me donnerai à moi-même en 2011, pour ne pas les avoir tout le temps suivis cette année :

  1. Même si l’évènement dure deux jours, s’il y a 3000 personnes… il faut prendre le temps de discuter. Ce n’est l’exhaustivité qui compte mais la qualité des rencontres.
  2. Dans un évènement comme Le Web, où les exposants, partenaires, sont tous sur des niches, innovent, il est important de les rencontrer, de se faire expliquer ce qui bouge, se démarque. On apprend mille fois plus en discutant avec les créateurs qu’en lisant des tutoriaux ou des billets sur les blogs. C’est aussi comme cela qu’on pourra avoir de nouvelles idées, de faire des liens, de nouvelles connexions.
  3. L’intérêt d’un tel évènement, c’est la concentration d’idées, de projets, de contacts. Il ne faut alors pas hésiter à apprendre ce qui se fait, de recommander, de retourner voir les personnes quand on a une autre idée ou contact à apporter, d’être un connecteur. Et voir là pour rencontrer plein de monde quand on ne connait personne ;-)
  4. Lorsqu’il y a autour de 10000 appareils connectés au Wifi ou sur les différents réseaux des opérateurs mobiles, il vaut mieux ne pas faire confiance aux seuls DM Twitter pour communiquer. Les cartes de visite servent notamment à avoir les numéros de téléphone ;-) Les textos passent là où les DM échouent !
  5. Cette année Foursquare était à l’honneur. Du coup, tous les lieux des Docks étaient renseignés. Le meilleur moyen pour être localisé est donc de se checker. Quand il y a 3000 personnes, des dizaines de lieux différents, c’est indispensable (et, en plus, ça peut débloquer des badges ;-)).
  6. On ne peut rien faire avec ce que l’on n’a pas, comme dit Torley. Donc, acceptez et prenez les goodies, prenez des photos, faites des vidéos. Tant pis si, du fait de la connexion, vous ne pouvez pas les mettre en ligne directement. Ça pourra servir, ou pas. Mais si vous n’avez pas ces matériaux, vous n’aurez plus le choix.
  7. Amusez vous, soyez vous, ne vous prenez pas la tête, oubliez les conseils ci-dessus, passez aux conférences, promenez vous et prenez du plaisir :-)

Et vous, vous donneriez quels conseils à donner à quelqu’un qui viendrait au Web pour la première fois ?

Vous pourriez aussi aimer

6 thoughts on “#networking : les 7 choses que j’ai appris à #leweb

  1. Pingback: Tweets that mention #networking : les 7 choses que j’ai appris à #leweb « Philippe Couzon -- Topsy.com

  2. Reply AymericPM Déc 12,2010 10 h 57 min

    Continuer à explorer dans les jours qui suivent LeWeb les contacts pris lors des deux jours, pour continuer à connecter idées et gens. Il y a beaucoup de « mon retour sur le web » (comme cet article) qui vont être publiés, et ça vaut le coup de les lire pour découvrir des choses qu’on n’a pas eu le temps de voir/vivre, et aussi découvrir des connexions entre des personnes ou projets qu’on connait, mais sans avoir repéré ces connexions.

    Compter facilement 15 jours pour ce debrief de longue traîne…

    Ay. (3 #leweb IRL, et 1 à distance)

  3. Reply Philippe Couzon Déc 12,2010 12 h 15 min

    Compris :-) Merci Aymeric !

  4. Reply Catherine Ertzscheid Déc 12,2010 18 h 16 min

    Hello!

    D’abord ce fut un vrai plaisir de te rencontrer!!
    Ensuite +1 avec ce que tu dis et le commentaire d’Aymeric… l’après est aussi important que le pendant!!

    A très vite Philippe!!

  5. Pingback: Tweets that mention #networking : les 7 choses que j’ai appris à #leweb « Philippe Couzon -- Topsy.com

  6. Reply Philippe Couzon Déc 13,2010 4 h 39 min

    @Catherine : Il y a apparemment bien une vie après Le Web :) A plus tard ! ;-)

Leave a Reply