Les sites web n’existent plus. 1

Je viens d’avoir une discussion par mail avec un journaliste à propos d’un portail en ligne. Lui, parlait de site web. Moi, de service.

En y réfléchissant un peu, je me dis que, en fait, les sites web n’existent plus. Les sites web ne sont plus autonomes. Ils ont des widgets, des codes qui proviennent d’autres sites, les contenus s’exportent par flux rss, par mail, ils sont consultés sous un format web « classique » ou adaptés aux smartphones… et, surtout, ils communiquent. Ils sont repris ailleurs grâce aux flux, à Twitter, etc.

Peut-on encore parler de site web ? Quand je pense à philippe-couzon.com, je pense à « blog », avec tout ce que cela implique de communication.

Hier, j’ai été sur le Posterous de Tariq Krim. C’est un blog, pas un site. Le site, c’est Posterous, mais qui y va ? Personne n’a le même univers Posterous.

Pour autant, dans le cas de Tariq Krim, est-ce suffisamment identificateur ? Oui. De même dans ce vieil article (décembre 2009) mais toujours d’actualité et publié en français par Owni hier, les 10 péchés capitaux des entrepreneurs web français, Robert Scroble dit d’utiliser Twitter, Google Docs, Gmail, Youtube… Fini le temps des sites web et adresses mail corporates !

Certains se passent d’avoir des sites propres (c’est à dire : à eux, mais ils sont cleans ;-)), comme pour Tariq Krim. D’autres (ou les mêmes) ont leur « vitrine » / « univers social » sur Netvibes. Une page Fan sur Facebook suffit même parfois !

J’en avais l’intuition en usager des médias sociaux, mais c’est peut-être bien un peu plus clair ce matin : les sites web n’existent plus. Place aux services ;-)

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “Les sites web n’existent plus.

  1. Pingback: Tweets that mention Les sites web n’existent plus. « Philippe Couzon -- Topsy.com

Leave a Reply