Un mois… 1

Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que je suis passé à temps plein pour mon entreprise. L’heure d’un petit bilan…

Si j’ai arrêté ma double activité salariat-entreprise, c’était d’abord pour avoir plus de temps pour développer l’entreprise (même si je suis freelance, je considère que c’est une boite que je monte) et ne plus avoir à refuser des missions. Le fait est que je n’ai pas vu le temps passer.

  1. A temps plein, j’ai pu participer à plus de réunions « network » et donc rencontrer plus d’entrepreneurs.
  2. J’ai pu faire plus de veille sur ce qui se passait en ligne.
  3. J’ai pu lire (j’ai notamment commencé Le Community Management, passionnant :-)), écrire. Ce blog a maintenant pris un rythme de croisière.
  4. J’ai passé du temps avec les compères de la boutique @pccompany et de l’agence @myeshop pour divers projets en cours et me suis aperçu qu’il fallait du temps pour faire les choses bien :-) Merci Amélie et Sylvain ;-)
  5. J’apprends tous les jours un peu plus ce que c’est que d’être entrepreneur grâce notamment aux acteurs de la Pépinière, à son animateur, aux entrepreneurs du hub VEPV, de l’associatio e=mcd. Et aux interventions TED ;-) Petit à petit, je trouve ma voie…
  6. Plus de temps en ligne, c’est la possibilité de retrouver plus d’offres de missions, d’avoir le temps d’y répondre, c’est ce qui se passe. C’est fou les possibilités que Twitter offre !
  7. Plus de temps pour son activité, c’est plus de temps pour rencontrer des prospects ou, simplement d’autres professionnels… Et, ça, franchement, c’est génial :-) Cela devrait déboucher, donc, sur plus de contrats, de manière corolaire ;-)

Entre le travail salarié et la vie d’entrepreneur, surtout freelance (oui, dans un cas on parle de travail et, dans l’autre, de vie), le piège est sans doute de ne plus avoir d’impératifs, d’horaires, de s’isoler… Dans mon cas, je travaille en grande partie à domicile. C’est un choix. Mais, sans doute un peu paradoxalement, dans la réalité, je suis quand même beaucoup à l’extérieur. La smartmachine, le netbook et les accès wifi sont des indispensables.

Cette semaine, lors d’une réunion, des freelances disaient que, chez eux, ils s’ennuyaient. Il est vrai qu’il faut sortir de temps en temps mais Twitter, Skype, MSN, le mail, les textos permettent aussi d’avoir une vie sociale ;-)

Octobre est maintenant là. Nouveau mois, avec des projets qui avancent (du conseil, du Community Management…), même avec peu de moyens, de bonnes nouvelles donc, et le moment que j’attends depuis un an : Le Web Webdeux.Connect. Jean-François et Sébastien nous ont fait une présentation mercredi soir et ce devrait être très intense comme évènement !

Je m’aperçois aussi qu’il y a plein de choses que je n’ai pas fait dans ma to-do-list. Je ne voulais pas risquer de me disperser mais, du coup, j’en ai peut-être un peu trop mis ;-) Le programme des prochaines semaines tient compte de cela, pour que je puisse allier production, commercial, développement, tests divers… et vie sociale et privée aussi :p

Il y a quelques mois, j’ai rencontré Hervé Kabla, de BlogAngels. Il me disait que la différence entre le freelance et le salarié était que le freelance devait être aussi commercial, chercher ses propres missions… et bien, pour le moment, ça me plait plutôt de devoir trouver mon modèle économique, de pouvoir tester de nouvelles choses et innover quand c’est possible ;-)

Vous pourriez aussi aimer

One comment on “Un mois…

  1. Reply a serbian film streaming half Déc 27,2010 7 h 16 min

    I enjoy regular people that write blogs, it is really tough to have this kind of insight just about any way. Awesome job.

Leave a Reply