Facebook : je fais le ménage. 3

Il y a quelques jours, je suis allé du côté de mes infos de profil, sur Facebook. Je ne sais plus ce que je voulais voir ou vérifier.

Par contre, ce dont je me souviens, c’est que Facebook m’a proposé de modifier mon profil en fonction de mes données. Il me proposait de relier mes activités professionnelles avec d’autres personnes ayant des activités similaires et, surtout, complétait mes gouts littéraires, cinématographiques, etc. en fonction des pages fans que j’avais.

Il n’y avait pas vraiment de choix d’ailleurs, puisque lorsque j’ai refusé de lier mes activités professionnelles, les informations ont tout simplement été supprimées.

On ne parle plus de pages fan, d’ailleurs. Ce sont maintenant les pages « like » et, bien sûr, ce n’est pas si différent que ça. Mais ça me gêne profondément que Facebook utilise ses données pour en faire autre chose que ce pour quoi je les avais créé. Et je ne parle même pas de la revente que peut faire Facebook de ces données, de l’accès que donne Facebook aux applications tiers de l’ensemble de ces données !

L’utilisation dont je parle, c’est bien juste celle interne à mon réseau de connaissances sur Facebook. Une histoire (bête ?) de réputation, d’image, en somme.

Comment savoir comment Facebook va utiliser telle ou telle de mes données ? Ce qu’il va en faire ? Quel nom va-t-il donner à telle ou telle information lors d’un prochain changement ?

Bien sûr, on peut privatiser des informations, ce que je fais. Mais Facebook y a toujours accès.

Cela me gêne de savoir que telle personne aime (ou n’aime pas, s’il n’a pas aimé ?) ceci ou cela au gré de mon surf. C’est du voyeurisme. Bien sûr, c’est aussi le pouvoir de prescription mais ai je vraiment envie que ce pouvoir là s’applique à tout en tout lieu ? La liberté individuelle n’exige-t-elle pas, aussi, une restriction à la transparence ?

Et puis, il y a aussi le fait que Facebook enregistre des données sur le surf des utilisateurs de Facebook, sur toutes les pages qui ont un bouton « I like » . Pas seulement quand on appuie, mais tout le temps. Pour cela, l’idée est donc de se déconnecter à chaque fois qu’on n’a plus rien à faire sur Facebook. Et ne pas aller ailleurs que sur Facebook lorsqu’on a une session d’ouverte ;-)

Je ne veux pas supprimer mon compte Facebook. J’y ai des souvenirs, de la correspondance, des objets virtuels. Comme d’autres endroits du web, Facebook est un lieu, pas seulement un réseau.

Mais c’est aussi un réseau, un formidable moyen de garder contact avec des gens, d’en retrouver. C’est un formidable outil pour connecter des gens, pour organiser des évènements. Et ç’aurait dû rester juste ça…

D’un point de vue professionnel, je veux aussi pouvoir continuer de suivre l’évolution de Facebook, d’expérimenter aussi à travers Facebook. Même si mon réseau sur Twitter m’apporte déjà beaucoup d’informations ;-)

Je ne me suis pas encore posé de questions sur ce que cela peut impliquer sur mes activités professionnelles. On verra. Après tout, Facebook n’est pas (encore ?) l’alpha et l’omega du web.

Alors, depuis quelques jours, j’ai commencé de détaguer mes photos, de supprimer les kilo-octets d’informations que j’ai pu mettre, partager sur Facebook. Ça prendra sans doute du temps mais petit à petit ça devrait avancer ;-)

Et vous, vous vous situez comment ? Je dois avouer que, même si j’ai commencé de fortement restreindre les informations que je donne à Facebook, je suis encore en pleine période de réflexion ;-)

Vous pourriez aussi aimer

3 thoughts on “Facebook : je fais le ménage.

  1. Reply Antoine Mai 7,2010 11 h 14 min

    Je me situe dans la même ligne que toi, et j’ai également supprimé les infos de mon profil sur facebook… Que c’est fastidieux ! Bien sur il n’y a pas un bouton « supprimer tout », ce serait trop simple. Par contre, pense bien aussi à supprimer les « applications » car elles aussi savent bien rechercher des infos un peu partout…

  2. Pingback: Tweets that mention Facebook : je fais le ménage. « Philippe Couzon -- Topsy.com

  3. Reply Philippe Couzon Mai 7,2010 13 h 40 min

    Pas faux ;-)

    Merci Antoine :-)

Leave a Reply